Sample Text

http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/08/recovery-mini-serie.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/08/outlander.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/07/blackpool-mini-serie.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/04/je-voulais-juste-rentrer-chez-moi.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/04/se-battre-jusquau-bout-lisa-niemi-swayze.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/04/how-i-met-your-mother-this-is-end.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/03/the-100-pilot-second-episode.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/03/doctor-who-saison-4.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/02/single-father.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/01/doctor-who-saison-3.html
Mes dix dernières chroniques, cliquez sur une des images pour y accéder...

mardi 24 juillet 2012

Welcome in Emerald City

Il y a des séries qui une fois terminées (ou même avant) changent la vision que vous avez de certaines choses. J'ai moins peur de la mort depuis que j'ai vu Six Feet Under par exemple... certains trouverons ça idiot qu'une série ait un tel impact mais c'est comme ça.
Oz fait indéniablement parti de ces séries. On a tous des a-priori sur le monde carcéral et surtout sur les détenus. Souvent ils sont assimilés à des monstres... certes certains ont commis des actes affreux et inconcevables mais ce sont des êtres humains avant tout et c'est ce qu'on a tendance à oublier (moi y compris).




Pour en revenir à la série, elle nous raconte l'histoire d'un quartier expérimental de la prison de Oswald dite"OZ" nommé : "Emerald City".
Tim McManus a crée ce quartier afin de permettre à de dangereux criminels de côtoyer de simples délinquants. Il leur donne quelques "libertés" et responsabilités afin qu'ils se réinsèrent plus facilement dans la société où du moins que leur quotidien dans la prison soit amélioré (surtout pour ceux qui sont condamnés à vie)... Même si l'idée est très bonne, elle reste une utopie et forcément comme vous pouvez vous en douter la nature violente de certains refera surface.
Je ne vais pas m'étaler sur ce qu'il se passe exactement dans la série, mais ce que je peux vous dire c'est qu'il n'y a pas un épisode où on s'ennuie.
Les saisons s'enchainent et gardent une qualité constante.





Il y a beaucoup de personnages, mais aucun n'est plus mis en avant qu'un autre.
On suit le vrai quotidien de prisonniers qui font parti de plusieurs clans ou communautés : Les latinos, les musulmans, les aryens, les chrétiens, les homos, les gangsters et puis les autres qui n'appartiennent à aucuns clans.
On fini forcément par avoir nos préférences et la construction des épisodes est interessante : Chaque chapitres (parce que j'ai tout vu en dvd) est consacré a l'un des "clan" bien qu'ils interagissent tous les uns avec les autres. C'est très bien pensé.
Pour faire le lien entre chaque chapitre nous avons un narrateur : Augustus Hill prisonnier handicapé (interprété par Harold Perrineau qui ne hurle pas WAAAAALLLLLTTT toutes les 10 secondes ce qui est plutôt appréciable ^^). On aurait tendance à dire que l'intervention de ce narrateur casse un peu le rythme, mais non, au final c'est un grand Plus.


 



La force de cette série - et c'est ce que j'ai souligné dans le premier paragraphe - est de nous montrer les prisonniers sous diverses facettes. Au final, même si ils ont commis des crimes ou des erreurs et bien ils restent des êtres humains dotés de sentiments. C'est comme cela que l'on fini par s'attacher a eux.
On se rend compte qu'enfermer certaines personnes en prison c'est pas forcément la bonne solution. Je pense notamment à Tobias Beecher qui a commis une grosse erreur dans sa vie mais qui reste un homme bon. La prison fini par le détruire.
Je me suis beaucoup attaché à divers personnages, Beecher (cité ci-dessus) mais aussi Ryan O'Reily, grand manipulateur futé au cœur énorme qui quand il aime ne fait pas semblant. Sa relation avec son frère et magnifique.
Je me suis attachée à Chris Keller, pourtant c'est un salopard. Il est tellement imprévisible, intelligent et charmeur qu'on lui donnerais le bon dieu sans confession. Sa relation assez sulfureuse avec Beecher le rend humain.
Je ne vais pas vous citer tous les personnages de la série mais tous ont leur place et sont importants. Et tous sans exceptions (oui même Schillinger) à un moment où à un autre arrivent nous émouvoir.
 
Du côté des matons et du personnel de la prison - forcément c'est récurrent dans les séries/films sur le monde carcéral (même si ça existe aussi dans la réalité) - certains sont carrément plus pourris que les prisonniers. Claire Howell par ex, qu'elle pétasse (pardonnez moi mon langage ^^)...
D'autres sont admirables comme par ex Soeur Peter Marie. Ça m'aurait beaucoup plu de faire ce qu'elle fait dans la prison (en ôtant le côté nonne ^^). Elle aide les prisonniers, elle essaye de les comprendre et de faire changer les choses. Son métier est juste passionnant. Après il faut avoir du courage, je serais pas rassurée tous les jours à sa place ^^




Je ne pouvais pas écrire cet article sans glisser un petit paragraphe sur autre série carcérale plus récente : Prison Break. J'ai remarqué en regardant OZ que les scénaristes de PB se sont beaucoup inspiré de diverses situations (se serait vous spoiler si je vous les énumérais, à vous de les découvrir).
Je suis contente de ne pas avoir vu Oz en premier car je pense que ça m'aurait un peu dérangé.
Donc si vous avez aimé la saison 1 de PB et bien vous adorerez OZ.

Dans ma vie de sériphile, j'ai vu énormément de séries, beaucoup m'ont plu sans laisser de traces, et une poignée m'ont retournées et me laisseront un souvenir impérissable et bien OZ en fait parti.
Une série a ne pas mettre "entre toutes les mains" car elle nous montre une violence assez brute et quelques scènes peuvent heurter la sensibilité de certains ^^



crédit images : blacksmoke tumblr, xxoreilyxx

PS : Cette série faisait parti de mon  objectif 2012

8 commentaires:

  1. Super article comme d'habitude.
    On pense exactement la même chose, j'aurais juste préciser que c'est pas une série pour tout le monde, certains passages sont assez "choquants" et dérangeant donc âmes sensible s'abstenir ;)

    Et comme toi, j'aime beaucoup de séries mais y en a pas beaucoup auquel j'ai autant accroché.

    Voila *-*

    (Je vais deprimer bientot, j'ai vraiment pas envie de finir !)

    RépondreSupprimer
  2. Oui j'ai oublié de le rajouter l'aspect violent (enfin c'est fait maintenant ^^). Merci pour ton com ^^ j'ai hâte de savoir ce que tu as pensé du final xD

    Et oui tu vas déprimer à la fin...

    RépondreSupprimer
  3. Je me devais de mettre un commentaire sur cet article :D
    Bon évidemment je suis complètement d'accord avec tout ton article, en plus pour en avoir souvent parler sur Twitter je sais qu'on a les mêmes préférés, qu'on déteste les mêmes personnes (Schillinger et Claire Howell en tête de liste =P) et qu'on est resté choqué/sans voix devant les mêmes scènes ;)
    Je suis aussi complètement d'accord avec cette phrase "Dans ma vie de sériphile, j'ai vu énormément de séries, beaucoup m'ont plu sans laisser de traces, et une poignée m'ont retournées et me laisseront un souvenir impérissable et bien OZ en fait parti." C'est bizarre de voir à quels points une série peut nous marquer et changer notre façon de voir les choses...
    Sinon je suis moi aussi contente de ne pas avoir découvert Prison Break après OZ car même si j'adore PB (surtout les 2 premières saisons) à coté de OZ ça semble très fade et "banale". Et puis évidemment je suis d'accord avec la dernière phrase, âmes sensibles s'abstenir car ils rigolent pas dans OZ ^^

    Et pour rajouter sur le commentaire de Romane : C'est pas grave hein on pourra déprimer ensembles :(

    RépondreSupprimer
  4. merci beaucoup pour ton com !
    Oui il y a des scènes qui sont juste de l'émotion pure, d'ailleurs j'ai hâte de pouvoir parler d'une certaine scène du 6.06 avec romane sur twitter et bien sur du final ^^

    RépondreSupprimer
  5. A l'époque la première saison avait été diffusé sur M6 a une heure tout à fait indue avec le sigle -16 et ca se justifiait. J'avais adoré !
    Il faudrait que je me relance dans cette série !

    RépondreSupprimer
  6. Si tu as l'occasion de la voir vas-y fonce !! Si la saison 1 t'as plu je pense que ce sera pareil pour la suite ^^

    RépondreSupprimer
  7. J'avais découvert également la série grâce à sa diffsuion sur M6, et j'avais suivi ce qu'ils avaient diffusé, mais ils avaient pas été au bout. Je ne sais plus où ils en étaient restés. Ce qui est fascinant dans cette série aussi, outre sa description de l'univers carcéral sans concessions, d'une brutalité très forte, c'est toute la dimension philosphique et la justesse du discours sur la société.

    Je me souviens d'un épisode sur la drogue avec cette réplique d'Augustus Hill : " Amérique : tu ne te débarasseras pas de la drogue tant que tu ne te seras pas débarassé de la souffrance. "
    Ben oui, comme si les gens se droguaient forcément tous aux Etats-Unis par gaieté de coeur...

    Et puis le nombre de putain de bons acteurs dans la série, qu'on a TOUS retrouvés ailleurs par la suite : dans Law & Order (Dean Winters et BD Wong dans SVU), LOST (Michael Perrineau, Adewale machin), FRINGE, Nruse Jackie / les Sopranos (Edie Falco), Zerljko Ivanek (mais lui, on le voit partout)... Et J.K. Simmons... Qui aurait pensé que Schillinger aurait interprété J.J. Jameson dans les Spider-Man, quoi... Et la liste serait encore longue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair qu'ils ont tous fini par jouer dans de bonnes séries ! En même temps les acteurs sont super bons donc ceci explique celà ^^

      Supprimer

Unordered List

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...