Sample Text

http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/08/recovery-mini-serie.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/08/outlander.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/07/blackpool-mini-serie.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/04/je-voulais-juste-rentrer-chez-moi.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/04/se-battre-jusquau-bout-lisa-niemi-swayze.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/04/how-i-met-your-mother-this-is-end.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/03/the-100-pilot-second-episode.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/03/doctor-who-saison-4.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/02/single-father.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/01/doctor-who-saison-3.html
Mes dix dernières chroniques, cliquez sur une des images pour y accéder...

dimanche 23 juin 2013

The Wire (Sur Ecoute)

Comme vous le savez dans le cadre du Challenge Série 2013 j'ai décidé de regarder la série The Wire.
J'ai mis pas mal de temps pour tout visionner, pas parce que je n'ai pas aimé mais parce que j'ai manqué de temps et puis les épisodes sont assez longs.

Cette série a la réputation d'être la meilleure série de tous les temps et oui clairement elle mérite ce titre.





Je vous avoue que je ne sais pas trop quoi dire dans cette chronique parce que je n'ai pas la prétention de pouvoir en faire une analyse... je vais donc juste vous donner mon ressenti.

Au cours des 5 saisons de The Wire nous suivons l'évolution de la criminalité dans la ville de Baltimore à travers le regard de policiers mais aussi de trafiquants de drogue.



Le gros point positif et qui pour moi est le point essentiel de la série entière : Elle nous montre la réalité telle qu'elle est, sans nous mentir. On suit les enquêtes des policiers, les embuches qu'ils doivent surmonter pour arriver au bout (si ils y arrivent bien entendu). On nous montre que tout n'est pas tout blanc ou tout noir. Il y a des "salopards" du côté des trafiquants mais aussi du côté des flics et inversement il y a du bon des deux côtés.


Je ne vais pas comparer The Wire avec d'autres séries policières, tout simplement parce que je n'en regarde quasi aucunes et parce qu'elle est totalement à part. Pour moi elle s'apparente plutôt à un reportage très réaliste (mais scénarisé puisque c'est une série) sans langue de bois. Ce que je viens d'écrire ne veux peut-être rien dire mais c'est ce que j'ai eu l'impression de voir tout au long des 5 saisons.

La série peut paraître pour certains points - et plus particulièrement les méthodes des policiers pour traquer les dealers - un peu désuète. Je me doute que les écoutes sur les cabines téléphoniques ne se font plus vraiment en 2013, mais les embuches du point de vue de la loi, des budgets attribués aux enquêtes etc.. ne doivent pas avoir beaucoup changé depuis.

Chaque saisons abordent un thème particulier... Nous commençons la saison 1 avec le thème principal de la série : Le trafic de drogues, on enchaine avec le transport maritime en saison 2. Puis en saison 3 on passe par la case politique. Dans la saison 4 c'est le système scolaire qui est visé pour ensuite conclure avec les médias en saison 5. Tout y passe finalement et tout est lié. Ce qui est bien dans The Wire c'est qu'elle est cohérente du début à la fin... on avance dans l'histoire mais on fait toujours référence à ce qu'il s'est passé avant.
Il ne faut donc pas sauter un seul épisode ^^
Après c'est une question de goûts mais j'ai une préférence pour les saisons 1 et 4. J'ai beaucoup aimé le cheminement de l'enquête durant la saison 1 ainsi que de voir comment les trafiquants s'organisent... c'est passionnant tout simplement. Et dans la saison 4 suivre les gamins dans leur école et dans leur vie dans la rue fut tout aussi interessante. On peut dire qu'on ne les aide pas beaucoup et quand quelqu'un essaye de le faire c'est difficile car il se heurte à un mur. Cette saison 4 m'a fait penser (en mieux) à un film que j'avais beaucoup aimé et qui s'appelle "Esprits Rebelles".

The Wire nous montre vraiment comment le système fonctionne. Ce qui préoccupe vraiment les gradés de la police et les politiciens ne sont pas les citoyens et leur sécurité mais plutôt le taux de criminalité, les chiffres etc.. un taux de criminalité qui leur permettra de monter en grade ou de se faire élire. C'est juste une question de pouvoir finalement et c'est quand même écœurant.
Bien sur ça on le sait déjà, la série ne nous apprend rien, mais les médias ne nous le montrent jamais et savent juste nous passer de la pommade. Cette série à vraiment le mérite de nous le dire clairement... et ça fait du bien pour une fois de ne pas être pris pour un con.

Un gros point positif de la série : Ses fins de saisons. Je ne vais rien vous révéler mais plus réaliste tu meurs ... la vie est un éternel recommencement xD

Au niveau des personnages, il n'y en a pas un seul qui soit nul. Ils sont tous dépeints de façon réaliste donc comme dans la vie il y en a qu'on aime, d'autres qu'on déteste... et parfois nos sentiments envers eux évoluent vers du positif ou du négatif.
Pour ma part deux personnages sortent un peu du lot : Jimmy McNulty, un flic qui n'en a rien à faire du système, qui fait son métier du mieux qu'il peut... quand il a une idée dans la tête il ne l'a pas ailleurs et même si ces méthodes sont parfois douteuses il fait tout pour arriver à ses fins. Après au niveau personnel c'est l'inverse, c'est le gros goujat xD
Et Omar Little, lui est du côté des gangsters mais il a une certaine droiture dans le fond, il n'est pas si pourri que ça. Certes il ne fait pas des choses très jolies jolies mais il a ses raisons. Il n'a peur de rien, il est super futé, rusé, il a du flair... J'adore ce personnage ! C'est mon gros coup de coeur de la série.

Voila, je pense avoir fait le tours de ce que je voulais dire sur cette série. C'est le genre de show que tout le monde devrait avoir vu et qui me conforte dans l'idée d'être fière d'être sériphile !

5 commentaires:

  1. Ah, une note sur The Wire, sans mentionner une seule fois la ville où la série s'incarne, et le seul VERITABLE héros de la série : Baltimore...

    Sinon, oui, on s(attache à tous les personnages, finalement. Cette série est d'une intelligence folle, et incomparable à aucune autre. A part peut-être Game of Thrones, dans le foisonnement des personnages, des intrigues individuelles. Sauf qu'elle ne semble aller nulle part, manquant vraiment d'arc central de fond.

    Sinon, super-heureux que tu aies à ce point aimé !! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai cité Baltimore au début... Oui c'est un "personnage" central mais finalement est ce qu'il se passe ce genre de choses qu'à Baltimore ??

      J'ai écris cette chronique avec la tête un peu en vrac donc j'espère avoir bien décrit mon ressenti sur la série :D

      Supprimer
  2. Coucou, est ce que cette série suit le shéma d'une série policière classique c'est à dire 1 épisode=1 histoire ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non du tout, c'est une histoire qui évolue d'épisodes en épisodes ^^

      Supprimer
  3. J'ai presque fini la saison 1, elle est vraiment bien faite et agréable à suivre. La réalisation est top, on croirait voir un mélange entre reportage et film indépendant. Du côté des personnages, j'ai pleins de chouchous : Bubbles, Kima, Freamon, Bunk (Clark Peters et Wendell Pierce sont aussi dans l'autre série de David Simon - Treme, avec un certain Michiel Huisman), Daniels, Omar.

    Et comme tu dis, ce n'est pas une série policière "classique", où les gentils flics arrêtent les méchants trafiquants. J'adore justement ce "monde en gris", ça amplifie le côté réaliste de la série.

    Pour McNulty, j'adore le détester et je déteste l'adorer lol Ce type fonce dans le tas et il est irresponsable, même si le résultat est (la plupart du temps) payant.

    Par contre, Stringer Bell et toute sa bande..... grrrrrrrrrrrrrrr

    RépondreSupprimer

Unordered List

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...